Français, langue ardente

XIVe Congrès mondial

Fédération Internationale des Professeurs de Français

Du 14 au 21 juillet 2016

Historique du projet


Après Tokyo, Paris, Québec, Atlanta et l'extrême Sud à Durban, le Congrès mondial fait son grand retour en Europe pour s'installer à Liège durant une semaine. Il ne s'était plus déroulé sur le Vieux Continent depuis l'édition de 2000 tenue à Paris.

Du 14 au 21 juillet 2016, la Cité Ardente, la plus française des villes par le coeur, accueillera environ deux mille congressistes dans une cité haute en couleur de par sa population et par sa chaleur de vivre. Forte de ses 200 000 habitants, centre d'une agglomération de 650 000 âmes et rassemblant 150 nationalités différentes, la Cité Ardente convient naturellement à l'organisation d'un tel congrès international.

Ville francophone la plus septentrionale du monde, Liège se trouve au carrefour de plusieurs univers culturels : la Flandre et les Pays-Bas sont à quelques minutes en voiture, et elle entretient avec l'Allemagne, sa proche voisine, des liens indéfectibles : ne fut-elle pas, mille ans durant, la capitale d'une principauté indépendante relevant du Saint Empire ? Mais la francophilie y est une tradition : les révolutionnaires liégeois de 1789 votèrent le rattachement de leur pays à la République, et de nos jours le 14 juillet y est même fêté avec plus de passion que la fête nationale belge.

Raison pour laquelle il a été décidé de choisir symboliquement les dates du 14 juillet, fête nationale française, et celle du 21 juillet, fête nationale belge, comme début et fin du Congrès de la FIPF.

Riche de son passé prestigieux ― dont elle garde de nombreuses traces patrimoniales, architecturales et artistiques ―, Liège reste une ville jeune. Une jeunesse que lui garantissent les dizaines de milliers d'étudiants qu'elle accueille. Vouée à l'enseignement et à la formation, elle est en effet fidèle à ses premiers développements des Xe et XIe siècles, moment où elle mérita un autre surnom, celui d'Athènes du nord.

Son rayonnement et son ouverture, Liège les traduit de nos jours de multiples façons. Humainement, elle le fait par son interculturalité vivante. Economiquement, elle l'exprime par son redéploiement, qui a par exemple fait d'elle le premier centre logistique d'Europe occidentale. Culturellement, elle manifeste une créativité d'une intensité surprenante, faisant ainsi figure de capitale du cinéma en Belgique.

Fière de son passé et confiante dans son avenir, Liège continue à cultiver un art de vivre ― et de manger ― où la simplicité et l'hospitalité sont des valeurs sures. Le projet d'accueillir en 2016 celles et ceux qui sont les plus ardents ambassadeurs de la langue et de la culture françaises confirme ces valeurs, en même temps que sa fidélité de toujours à la Francophonie. Cette fidélité s'est récemment vue récompensée par la décision qu'a prise l'Organisation internationale de la francophonie d'organiser dans la même ville de Liège le second Forum de la langue française, qui s'est tenu en 2015. Forum de la langue française 2015, Congrès mondial des professeurs de français 2016 : il est évident que Liège sera devenue, en ce début du XXIe siècle, une sorte de capitale de cette Francophonie.